FANDOM


John Byrne n’est pas très apprécié des Spider-fans, mais son nom est plus que reconnu chez les amateurs de mutants… Il est en effet le dessinateur avec lequel le scénariste Chris Claremont a donné une nouvelle dimension aux X-Men, leur faisant gagner une popularité qui ne baissera jamais par la suite. Sa prestation sur la série sera de longue durée et il participera par ailleurs à la série Marvel Team-Up dont le principe est de faire se rencontrer deux super-héros (dont Spider-Man fait le plus souvent partie), ainsi qu’à Les Champions ou encore Les Vengeurs.


Il connaîtra ensuite un long run de six ans sur la série phare de Marvel, Les Quatre Fantastiques, qu’il propulsera (et qui le propulsera) au sommet de sa gloire. Après avoir lancé la série Alpha Flight, dédiée à un groupe de super-héros canadiens comme lui (bien que né au Royaume-Uni, c’est là qu’il réside) qu’il a introduits lors de son passage sur les X-Men, Byrne écrit la série Miss Hulk, où il s’amuse avant tout, en se mettant parfois lui-même en scène, l’héroïne étant consciente d’être dans un comic-book et non dans la réalité.


Puis il est contacté par l’éditeur concurrent de Marvel, DC, pour remanier les origines de son plus grand héros, LE super-héros par excellence: Superman! Inutile de dire que c’est un honneur qu’il ne peut refuser… Son Superman: Man of Steel accomplit sa mission et réunit de nombreux lecteurs, mais Byrne décide de tenter sa chance chez l’éditeur Dark Horse où on lui promet une plus grande liberté. Le succès n’étant pas au rendez-vous, il revient chez DC pour une prestation sur Wonder Woman, puis il revient chez Marvel dans l’idée de faire subir à son porte-drapeau le même genre de traitement qu’à Superman.


Mais si l’idée de moderniser les origines de Spider-Man est une idée intéressante (comme le montrera un peu plus tard la ligne Ultimate), le faire au détriment des anciens épisodes est inacceptable et les fans se sentent trahis. La maxi-série Chapter One sera son plus grand échec, et la sphère de Spider-Man, qui avait déjà du mal à se remettre de la pagaille semée par la Saga du Clone, n’en aura que plus de mal à s’en relever. La seule chose positive que l’on retiendra de son passage sera l’apparition d’une nouvelle Spider-Woman.


Byrne se reprend en racontant des histoires inédites mais anciennes des X-Men, un domaine qu’il maîtrise définitivement mieux, avec la série The Hidden Years.


Depuis, Byrne est revenu chez DC pour un passage sur sa plus ancienne série, Action Comics, l’occasion pour lui de renouer avec le personnage de Superman.